TORONTO, ONTARIO - Toronto law firm McPhadden Samac Tuovi LLP announced today that it has commenced a class action law suit against Home Depot of Canada Inc. and its American parent, The Home Depot, Inc., arising from the recent data breach said to have affected up to 56 million people in North America. The law suit was filed in the Ontario Superior Court of Justice.

The case is the first class action commenced in Ontario against Home Depot regarding the data breach.

The lawsuit is on behalf of Home Depot customers who used a payment card at Home Depot stores in Canada between April and September 2014. Home Depot publicly acknowledged that malware was found on its networks in Canada and the United States.

Named as plaintiff in the action is Mr. Steven Lozanski, an Ottawa area resident, who has learned that about $8,000 was improperly charged against his Visa card in a series of transactions in early September. Mr. Lozanski had used his Visa card at Home Depot store just days before the fraudulent transactions.

Mr. Lozanski says he did not suspect anything was wrong until his credit card was rejected when he tried to register at hotel on a recent business trip. He had to make alternative arrangements in order to register and pay the hotel. He found the experience quite distressing as he knew that his credit card was in good standing. He added that "Home Depot has not been in contact with me to tell me what personal information has been taken. I feel I need to do this for myself and for others so that this kind of thing does not happen again."

The amount of the claim is $500 million, although the full extent of losses is not known at this time. The losses may be much higher or lower than that amount.

One of the primary objectives of the lawsuit is behaviour modification by Home Depot and other retailers. "After the massive data breach of customer information at Target, you would think that other major retailers like Home Depot would have taken steps to make such a breach impossible", said Bryan McPhadden, one of the plaintiff's lawyers.

En Francaise

TORONTO, ONTARIO--  Le Cabinet de Toronto McPhadden Samac Tuovi LLP a annoncé aujourd'hui qu'il a institué et poursuit un recours collectif contre Home Depot of Canada Inc. ainsi que sa société mère américaine, The Home Depot, Inc., découlant de la récente brèche de sécurité informatique qui a apparemment affecté environ 56 million de personnes en Amérique du Nord. Le recours collectif a été institué à la Cour supérieure de justice de l'Ontario.

Ce recours collectif est le premier intenté en Ontario contre Home Depot à l'égard de la brèche de sécurité.

Le recours collectif est institué au nom de tous les clients de Home Depot qui ont utilisé une carte de paiement dans un magasin Home Depotau Canada, en avril 2014et septembre 2014. Home Depot a reconnu publiquement que des logiciels malveillants avaient été retrouvés sur ses réseaux au Canada et aux États-Unis.

M. Steven Lozanski, requérant dans le présent recours, est un résident de la région d'Ottawa qui a découvert qu'à travers une série de transactions au début du mois de septembre, une somme d'environ 8 000$ avait été frauduleusement déboursée de sa carte de crédit Visa. M. Lozanski avait utilisé sa carte de crédit Visa dans un magasin Home Depot quelques jours avant que les transactions frauduleuses soient effectuées.

M. Lozanski explique qu'il ne soupçonnait rien jusqu'à ce que sa carte de crédit ait été refusée quand il a essayé de l'utiliser pour réserver une chambre d'hôtel lorsqu'un voyage d'affaires récent. Il a donc dû prendre d'autres arrangements pour payer ses frais d'hôtel. Il a trouvé l'expérience très désagréable parce qu'il savait que sa carte de crédit était en règle. Il ajoute que "[Traduction] Home Depot ne m'a pas contacté pour m'informer que mes informations personnelles avaient été volées. Je me sens donc obligé de faire ceci pour moi-même ainsi que pour les autres personnes affectées, pour que ceci ne se reproduise plus."

Le montant de la réclamation est de 500 000 000$, bien que l'ampleur des pertes ne soit pas connue à ce jour. Ainsi, la réclamation peut être beaucoup plus élevée ou inférieure à cette somme.

L'un des principaux objectifs du recours collectif est de modifier le comportement de Home Depot et d'autres détaillants: "Suite à la brèche de sécurité informatique importante de Target corporation, il est surprenant que d'autres gros détaillants comme Home Depot n'auraient pas pris les mesures nécessaires pour éviter ceci", a expliqué Bryan McPhadden, l'un des avocats représentant les plaignants.

Have something to say? Share your thoughts with us in the comments below.